CALIGULA

Albert Camus

MISE EN SCÈNE / DIRECTION D'ACTEUR Romain Picquart

MISE EN SCÈNE / MISE EN ESPACE Luc Michel

AVEC

CALIGULA Martin Nikonoff, HÉLICON Julien Meynier, CAESONIA Louve Reiniche-Larroche, CHEREA Sixtine Leroy, SCIPION Adrien Bourdet, MEREIA Maya Ernest, MUCIUS Grégoire Badin de Montjoye, LEPIDIUS Romain Picquart

COSTUMES Carole Nobiron

PRODUCTION COLLECTIF SUR LA CIME DES ACTES

CO-PRODUCTION THÉÂTRE DANS LES VIGNES / RÉGION OCCITANIE - RÉSIDENCE ASSOCIATION

RÉSUMÉ

Caligula, prince relativement aimable jusque-là, s’aperçoit à la mort de Drusilla, sa soeur et sa maîtresse, que le monde tel qu’il va n’est pas satisfaisant. Dès lors, obsédé d’impossible, empoisonné de mépris et d’horreur, il tente d’exercer, par le meurtre et la perversion systématique de toutes les valeurs, une liberté dont il découvrira pour finir qu’elle n’est pas la bonne. Il récuse l’amitié et l’amour, la simple solidarité humaine, le bien et le mal. Il prend au mot ceux qui l’entourent, il les force à la logique, il nivelle tout autour de lui par la force de son refus et par la rage de destruction où l’entraîne sa passion de vivre.

Mais, si sa vérité est de se révolter contre le destin, son erreur est de nier les hommes. On ne peut tout détruire sans se détruire soi-même. C’est pourquoi Caligula dépeuple le monde autour de lui et, fidèle à sa logique, fait ce qu’il faut pour armer contre lui ceux qui finiront par le tuer. Caligula est l’histoire d’un suicide supérieur. C’est l’histoire de la plus humaine et de la plus tragique des erreurs. Infidèle à l’homme, par fidélité à lui-même, Caligula consent à mourir pour avoir compris qu’aucun être ne peut se sauver tout seul et qu’on ne peut être libre contre les autres hommes.

TÉLÉCHARGER LE DOSSIER DE PRÉSENTATION

RÉSIDENCES

11 au 17 mars 2019 - Théâtre Le Colombier - Cordes-sur-Ciel

8 au 18 avril 2019 - Théâtre dans les vignes Couffoulens

REPRÉSENTATIONS

19 avril 2019 Scolaire et tout public (20H30) - Théâtre dans Les vignes - Couffoulens

9 au 19 mai 2019 (tous les jours à 19h30, samedi et dimanche à 16h30, relâche le mardi) - Théâtre des clochards célestes - Lyon